• Facebook - White Circle

ASBL Keeping me alive vzw

Numéro d'entreprise/Ondernemingsnummer : 0664674583

Brusselsesteenweg, 422 – 7850 Edingen

Chaussée de Bruxelles 422 - 7850 Enghien

info@keepingmealive.be

IBAN : BE67 3630 3039 4887

QUI SOMMES-NOUS ?

nicolas

Nicolas Franckx est né le 13 mai 1986 de parents tous deux médecins. Il grandit entouré de ses trois sœurs, Caroline, Anne-Charlotte et Pauline dans une ambiance familiale soudée. Dynamique, généreux, rassembleur et blagueur, Nicolas était fortement apprécié par son entourage.

Après des maternelles et primaires néerlandophones, Nicolas a réalisé ses humanités au Collège Saint-Augustin à Enghien. Il obtint un master en ingénieur de gestion et MI à l’université Notre Dame de la Paix à Namur. Pendant ses années universitaires, Nicolas fut président du CEE et cofondateur du Sportikot, un kot à projet qui avait pour vocation de créer des événements sportifs au profit d’enfants défavorisés. Nicolas réalisera ses premiers pas professionnels chez Baxter puis chez Accenture alternant des projets tantôt à Singapore, tantôt à Chicago.

C’est au cours d’un banal soin dentaire, en 2010, qu’on lui découvre un cancer des glandes salivaires annexes asymptomatique. Nicolas avait alors 24 ans. Il subit une chirurgie très lourde secondée par de l’hadronthérapie à Heidelberg, en Allemagne. Durant trois ans, il s’est battu pour mener une vie active et engagée. Cartésien dans l’âme, Nicolas ne parlait que très peu de sa maladie, ne perdant jamais espoir.

Alors que l’espoir de la guérison se profilait, la tumeur a reflambé. Les équipes médicales qui le soignaient se sont battues pour essayer de nouvelles formes de traitements qui lui ont encore offert quelques mois de survie mais il s’agissait là de soins palliatifs. C’est à ce moment-là, lorsque Nicolas a réalisé qu’aucun traitement médical ne pouvait guérir le type de cancer dont il souffrait, qu’il a exprimé à ses sœurs la volonté de créer une association qui aiderait la recherche pour permettre à d’autres jeunes atteints du même cancer d’échapper à cette issue fatale. S’il nous a quittés à 29 ans, il a par contre permis la naissance de Keeping me alive, nom qu’il avait choisi dans un post sur les réseaux sociaux et qui symbolisait le pouvoir de l’amour et de l’amitié dans le combat de la maladie.

notre équipe